La Fille aux Lubies

Je fonctionne par périodes. Certains diraient au coup de cœur mais ce ne serait qu’une jolie façon de dire que je suis une vraie girouette dans un mistral à 80 km/h. (Oui, je suis du sud, le mistral est ma seule référence venteuse. Par contre niveau canicule et restriction d’eau je suis au point. Faudra que j’essaie de le caler quelque part dans une comparaison approximative…)

Je disais donc des périodes. Plus ou moins longues mais en général toutes intenses. En vrac et pour l’exemple il y a eu la phase gothique, pole dance, pâtisserie, apprentissage de l’allemand, make up, fitgirl, tricot, Instagram…

Je suis un vrai pot-pourri de hobbys (et encore, j’en ai oublié!). D’un coup il y a un projet qui m’accroche, qui me donne envie de me lancer. Alors je vis à fond, j’en rêve la nuit, je me documente, je collectionne les épingles Pinterest et j’écume les blogs.

Genre pendant la période fitgirl, j’allais à la salle de sport 4 fois / semaine et je me renseignais sur les mérites comparés des marques de protéines en poudre (« shaker de prot » pour les intimes. A défaut d’avoir un cul de bombe, je maîtrise le jargon.) (Pour le postérieur de star c’était en bonne voie mais la folie des squats n’a pas duré assez longtemps. Du coup RIP mon boule de rêve.)

Bref c’est une espèce d’exaltation, une épiphanie (mais non, pas celle de la galette !) : Ça y est, j’ai trouvé MON TRUC ! Limite s’il n’y aurait pas un fond sonore de trompettes victorieuses et un rayon de soleil perçant les nuages pour venir m’auréoler de gloire… Ouais, je sais, n’importe quoi.

Et puis, pourquoi serait-ce si important de trouver SON TRUC ?

Parce qu’au final c’est ça le nœud du problème : j’ai toujours eu beaucoup admiration pour les gens passionnés. Comme s’ils avaient quelque chose en plus, une petite étincelle. J’ai l’impression que ce sont des gens capables de plus d’efforts, plus de volonté. Que leur passion les « porte ».

Moi, à contrario, je me perçois comme quelqu’un d’assez indolent, un peu feignasse (allez, c’est parti pour les expressions du sud. A imaginer avec accent intégré). Je ne dis pas que je ne suis pas intelligente ou pas intéressante  (non parce que sinon autant prendre tout de suite une pelle et creuser hein) mais juste que j’ai tendance à choisir la solution de facilité, à ne pas trop forcer. Je me laisse porter tel le fétu de paille dans le vent (ou la puce accrochée au chien mais c’est vachement moins classe). 

Si on voulait voir le verre à moitié plein, on pourrait dire que je suis une touche-à-tout qui accumule les connaissances. Peut-être que c’est ça au fond ma passion : apprendre.

Et puis, une fille habillée en gothique qui fait des figures de pole dance entre 2 gorgées de whey, le tout dans un pull tricoté main ça ne se rencontre pas partout, non ?

 

Publicités

14 commentaires sur « La Fille aux Lubies »

  1. Coucou,

    Ah ben on dirait moi tiens ! J’ai toujours pensé qu’il fallait que j’arrête de me disperser comme ça, mais finalement je ne suis plus seule 🙂

    Article très sympa en tout cas avec une touche d’humour bien placé. Quelques minutes de lectures très plaisantes 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie beaucoup pour ce gentil commentaire. Je suis étonnée de voir que ce deuxième article a du succès, c’est tellement impressionnant de se lancer sur internet ! Et moi aussi je me sens moins seule grâce aux commentaires comme le tien des filles aux lubies ! 🙂

      J'aime

  2. Haha, je suis un peu pareil 😀 Apprendre, c’est génial ! Ce petit frisson quand tu découvres un truc nouveau, et que t’as envie de touuuuut savoir dessus, d’être incollable, et d’en parler au monde entier !
    Et je trouve que c’est ce qui fait toute la richesse de chacun, ces passions composent au final un beau tableau, et ta phrase de fin le prouve très bien !
    « Et puis, une fille habillée en gothique qui fait des figures de pole dance entre 2 gorgées de whey, le tout dans un pull tricoté main ça ne se rencontre pas partout, non ? » => C’est ça qu’est bon 😀
    Bref, sympa ton article, je m’y suis pas mal reconnue, ça fait du bien ^^

    Aimé par 1 personne

    1. C’est juste dommage qu’on soit si mal comprises quand on s’intéresse à plein de choses. Comme toutes les 6 semaines je gonfle mon entourage avec ma dernière lubies, j’ai plus l’image de la fille qui ne sait pas ce qu’elle veut plutôt que de la gonzesse super cultivée ! looool Mais au moins grâce au tricot je n’ai pas les mêmes bonnets que tout le monde 😉 a très vite

      J'aime

  3. Je me retrouve beaucoup dans cet article. Je n’ai pas de passe temps favoris. J’aime apprendre tout comme toi ! Je lis du coup beaucoup de livres en tout genre (Fantastique, historiques, bien-être). En fait j’adore me dire que j’améliore ma culture générale et du coup dans certaines conversations mes arguments sont fondés.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que c’est fou comme les lectures, quand on les diversifie, sont enrichissantes. Le moindre roman s’il est bien documenté apporte plein de connaissances sur d’autres époques, d’autres pays… La lecture c’est peut etre notre vraie passion en fait !

      Aimé par 1 personne

  4. Aaah on est pareilles ! Pour ne citer que quelques lubies, j’ai eu ma période tricot il y a 2 ans, mode alternative (nu goth, lolita) il y a 1 an, et ai repris la pâtisserie, le piano, la guitare + commencé le langage HTML et CSS cette année. Et je suis actuellement inscrite sur toutes sortes de MOOCs ! C’est juste génial de trouver sa passion et de se mettre à fond dedans, j’ai toujours les yeux qui brillent lorsque j’entends quelqu’un parler de « son truc » 😀

    Au passage, les squats n’ont quasiment pas servi à mes jambes et à mon fessier, contrairement aux exercices de cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=qZTGgEWPbLk

    Faire ces assouplissements m’a permis de me muscler beaucoup plus vite qu’en faisant des squats, et ça détend vachement ! Alors si jamais tu souhaites avoir « un boule qui chamboule », c’est le bon filon hahaha

    Aimé par 1 personne

  5. Il me fait sourire ton article, je suis pareille. Par période. Je vais adoré un truc, limite ne plus pouvoir vivre sans (courir 8km par jour tous les jours, même le dimanche pendant 5 mois) puis ne plus courir pendant 1 an et demi. Acheter 300 vernis lors d’une phase plus ou moins longue d’amour du nail art (la raison pour laquelle j’ai ouvert mon blog) puis ne plus en porter, du tout.
    Et je pourrais continuer longtemps, sans parler de tous les projets créatifs/artistiques/de création d’entreprise qui sont là dans un coin, et qui attendent que leur heure de gloire revienne. Disons qu’à défaut d’avoir trouvé notre truc, on est passionnées, de tout. Et c’est pas mal du tout. Ca fait de nous des personnes qui peuvent parler de pleins de sujets différents, c’est pas si mal ! 😀

    J'aime

    1. Oui mais on passe aussi pour de sacrées timbrées !! Mdr mais c’est vrai que je me rends compte que j’engrange de sacrées connaissances alors je me dis que ça me servira bien un jour ! Merci pour ton message en tour cas, à très vite 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s